« La prière du pauvre transperce des nuées » (Si 35,17)

« La prière du pauvre transperce des nuées »  (Si 35,17)

Dieu n’écoute pas l’homme imbu de lui-même et qui pense ne pas commettre de péché, par contre il est très attentif à celui qui s’estime pauvre et pécheur. On raconte qu’un moine du mont Athos, le frère Silouane, quand il voyait un frère commettre une faute, rentrait dans sa cellule pour se prosterner devant Dieu et lui dire : « Seigneur, aies pitié de moi, je suis plus pécheur que lui ! » Il connaissait le risque mortel pour la vie spirituelle de se considérer comme supérieur aux autres.

Frère Silouane donnait aussi le conseil suivant à ceux qui venaient le consulter : « Tiens ton esprit en enfer et espère ! » Cela veut dire que si tu te fais tout petit devant Dieu, conscient de ta grande indignité, alors tu peux tout espérer de lui.

Par le Père Thierry Avalle