« L’humilité favorise notre unité ! »

« L’humilité favorise notre unité ! »

Il y a environ dix ans, alors que je priais devant le Saint-Sacrement, me revenait un vieux péché que je n’avais jamais confessé. Imprudemment, j’avais demandé au Seigneur de me montrer mon péché et il m’avait exaucé ! Après avoir cherché sans aucun succès une bonne raison de ne pas retourner exprès à la confession, je m’étais finalement exécuté. Tout penaud devant le prêtre, celui-ci m’avait donné un sage conseil qui m’a beaucoup marqué : « Si tu t’arrêtes à la honte de ton péché, tu ne pourras pas recevoir la joie du pardon ! ».

Les lectures de ce dimanche nous parlent toutes de la joie que le Seigneur veut offrir dans sa Miséricorde. Pharisien ou publicain, fils aîné ou fils perdu (Lc 15), le Bon Dieu se met toujours à notre recherche et nous supplie même d’entrer dans sa Maison (Lc 15,28). Et si nous avons tous à nous reconnaître pécheurs – comme nous le faisons au début de la Messe – ce n’est pas pour nous enfermer dans la tristesse. Bien au contraire ! Le désespoir appartient aux Ténèbres alors que le Christ nous donne sa Lumière pour mieux voir la réalité. Comme le bon père du fils prodigue, il ne veut pas que le péché nous coupe de lui et de nos frères ; il désire que nous soyons transformés par son Amour et que nous comprenions humblement que nous sommes incapables de changer tout seuls !

Qu’au nom de Jésus notre paroisse de Saint-Nicolas des Champs accueille toujours plus cette grâce de l’humilité pour recevoir le beau vêtement du Salut (Lc 15,22) et favoriser notre unité ! Comme le dit saint Augustin, c’est quand nous disons que nous sommes justes qu’apparaissent les schismes et la division.

Par le père Benoît d’Arras