« Donnons tout au Christ ! »

« Donnons tout  au Christ ! »

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus ne donne aucune description du comportement qui convient au disciple ; mais il dénonce plutôt une série d’attitudes qui sont incompatibles avec ce statut. Le Christ nous demande de le suivre radicalement. Le but de notre existence, ne l’oublions jamais, c’est la Vie éternelle, la vie même de Dieu. Ce choix exigeant peut impliquer des renoncements qui incluent non seulement nos biens, nos affections les plus légitimes, mais aussi l’entière mise à disposition de notre personne, jusqu’à notre propre vie. Tout le reste, nous serons de toute façon amenés à le laisser au soir de notre vie, parce que cela fera obstacle à notre entrée au Ciel.

Jésus ne parle pas ainsi pour nous effrayer ou nous décourager. Il nous invite simplement à nous décider à le suivre, et à prendre les moyens nécessaires pour arriver à la pleine liberté des fils de Dieu.

Comme le soulignait le pape Benoît XVI dans l’homélie de la messe d’inauguration de son pontificat : « Celui qui fait entrer le Christ dans sa vie ne perd rien, rien – absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande. Non ! Dans cette amitié seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. Dans cette amitié seulement se dévoilent réellement les grandes potentialités de la condition humaine. Dans cette amitié seulement nous faisons l’expérience de ce qui est beau et de ce qui libère. N’ayez pas peur du Christ ! Il n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit le centuple. Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ, et vous trouverez la vraie vie. Amen » (Benoît XVI, 24 avril 2005).

Par le père Christophe Aubanelle