« La joie de l’Évangile »

« La joie de l’Évangile »

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus envoie 72 de ses disciples en mission et leur fait à cette occasion un enseignement pour les aider à évangéliser.

Pour Jésus, évangéliser, c’est d’abord se mettre à prier…

Il faut en particulier prier le Maître de la moisson, pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson. Cette prière ne peut exister que si nous avons comme Jésus le souci de la moisson, le désir de sauver des âmes. Est-ce notre cas ? Un peu, beaucoup, passionnément ?… comme on dit parfois en effeuillant une fleur.

Si nous sentons que notre désir est trop faible, nous pouvons déjà prier pour qu’il grandisse.

Prions-nous pour que le Seigneur appelle des jeunes et des moins jeunes à se donner totalement à sa mission ? Prions-nous pour que nous-mêmes, nous fassions parti des moissonneurs ?

Quelle tâche exaltante ! Quelle joie d’être moissonneur du Christ ! Quelle tristesse de ne pas se soucier de la moisson du Christ ! Quelle douleur et quelle amertume nous éprouverons à la fin de notre vie, si nous n’avons pas évangélisé !

Selon Jésus, évangéliser ne peut se faire que dans la pauvreté des moyens. Plus on est pauvre, mieux cela marche… Alors pourquoi hésiter encore ? N’ayons pas peur d’annoncer Jésus dès que la porte d’un cœur s’ouvre un peu…

L’évangélisation est une source d’amitié et de guérison pour nous-mêmes et pour les autres. Mais attention ! À condition que nous agissions dans la douceur et dans la paix, sans rien forcer, mais avec la joie de l’Esprit.

 

Par le père Thierry Avalle