« Entre l’Ascension et la Pentecôte : un appel à l’unité »

« Entre l’Ascension et la Pentecôte : un appel à l’unité »

Coincé entre les grandes fêtes de l’Ascension du Seigneur et de la Pentecôte, le 7e dimanche de Pâques pourrait presque nous paraître inutile. L’évangile que la liturgie nous propose nous aide pourtant à comprendre qu’il n’en est rien. Au cœur de la grande neuvaine de prière à l’Esprit Saint, nous sommes témoins de la prière de Jésus. Nous comprenons alors que, dans son Ascension, le Seigneur ne nous abandonne aucunement ! Élevé dans la gloire du Père, il intercède pour nous. La prière qu’il a fait monter vers son Père avant sa Passion prend en effet tout son sens maintenant qu’il est assis à la droite de Dieu. Cette prière, dévoilée au chapitre 17 de l’Évangile selon saint Jean, contient tout ce que Jésus veut pour ses disciples après son départ. Elle dévoile tout ce que les disciples vont pouvoir vivre dans la puissance de l’Esprit !

De l’extrait de ce dimanche, je vous propose de retenir un précieux élément pour notre préparation à la Pentecôte. Nous remarquons qu’au moment où Jésus va vers son Père, il le prie de faire à ses disciples le don de l’unité. Sachant qu’il est le principe de l’unité des disciples durant sa vie terrestre, il est conscient du risque de division que comportent sa Mort et sa Résurrection. Plus encore, grâce à cette prière, nous comprenons qu’il monte vers le Père afin de faire participer ses disciples à son unité avec lui. Dès lors, l’attente du don de l’Esprit promis pour la Pentecôte en est éclairée.

Comptons-nous recevoir l’Esprit Saint englués dans un esprit de division ? Pensons-nous faire l’économie de la réconciliation avec Dieu et entre nous avant de célébrer la Pentecôte ? En entendant la prière de Jésus alors qu’il va passer de ce monde vers le Père, il devient clair que cela serait une grossière erreur ! Mort et ressuscité pour rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés (cf. Jn 11, 52), le Christ offre son Esprit à ceux qui ont commencé à vivre dans cette unité et pour qu’ils en vivent davantage. En cette semaine, prions donc ainsi : « Viens, Esprit d’unité ! »

 

Par le père Philippe de Forges