« Je fais toutes choses nouvelles ! »

« Je fais toutes choses nouvelles ! »

On entend parfois, dans les médias ou dans la rue, parler de l’Église comme d’une « vielle chose », dont on ne saurait plus très bien quoi faire. On entend parfois soupirer : il faudrait la rénover, cette vielle Église, il faudrait au moins la « réparer », la « rebâtir », la soumettre à un grand nettoyage, intérieur comme extérieur. Sans nul doute, il faut le soutenir avec force, l’Église est invitée à se soumettre de plus en plus à son Seigneur qui la conduit et la purifie. Il y a, pour Elle, des leçons à comprendre et des conversions à entreprendre, des pardons à demander et des comportements à changer. Certes ! Mais il ne faut pas se tromper : au fond, c’est Jésus qui a bâti son Église sur la foi de Pierre et des Apôtres ; c’est lui qui est sa Nouveauté, lui qui dit, dans la seconde lecture, faire « toutes choses nouvelles ! »

Peut-être demandera-t-on : où sont-elles donc, ces « choses nouvelles » ? Ouvrons les yeux, elles sont là, sous notre nez : à leur vue, notre foi se renforce, notre espérance grandit, notre charité s’éveille, notre louange chante les merveilles de Dieu ! « Choses Nouvelles », dans les 6 baptêmes d’adultes célébrés à Pâques et dans l’entrée en catéchuménat, d’une petite dizaine d’adultes au sein de notre paroisse ! « Choses Nouvelles » dans l’après-midi de prière à St Sulpice samedi dernier, avec plus de 5 000 personnes que Dieu a consolées, restaurées, bénies ! « Choses Nouvelles » dans les 34 enfants qui, bientôt, feront leur première communion au sein de notre communauté ! « Choses Nouvelles » dans les 8 prochaines ordinations sacerdotales du mois de Juin à Paris ! « Choses Nouvelles », enfin, dans les multiples activités de notre paroisse : dans les confessions, dans la célébration de nos messes, dans les préparations au mariage, dans la rencontre des pauvres, etc. ! À chaque fois, c’est le Royaume qui progresse, la Nouveauté qui se répand. Non, l’Église n’est pas une réalité dépassée, bien au contraire. En Elle, nous en avons l’assurance, le Christ agit, lui qui fait toujours « toutes choses nouvelles » ! À la vérité, il n’y a pas de potentiel de nouveauté plus grand, que Celui qui se trouve ici, sous nos yeux et à portée de nos cœurs, au sein de son Église ! Rendons-lui grâce, et demandons-lui d’être nous-mêmes fidèles à Sa Nouveauté : celle de la Vie indestructible de Pâque qui, depuis son cœur ouvert par amour pour le monde, ne cesse de se répandre en son Corps.

Par le père Olric de Gélis