L’amour, antidote de l’hypocrisie

L’amour, antidote de l’hypocrisie

« Comment peux-tu dire à ton frère : ‘Frère, laisse-moi retirer la paille qui est dans ton œil’, alors que tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? » (Luc 6, 42). Telle est la question qui nous est posé par Jésus Aujourd’hui !

Bien-aimés de Dieu, ce n’est jamais agréable de voir ses propres défauts, de reconnaitre ses fautes, encore moins de s’en offusquer. Et bien souvent, on voudrait que ce soit les autres qui en soient les responsables.

Jésus, dans la Bonne Nouvelle de ce jour, nous invite à ne pas tricher avec nous-mêmes, à ne pas tricher avec lui, à fuir l’hypocrisie. Il s’agit donc de faire la vérité dans notre vie. Cela est indispensable pour grandir, pour s’épanouir, pour trouver la paix intérieure, pour construire la paix avec les autres.

Or, « l’homme bon, dit Jésus, tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur » (Luc 6,45).

Frères et sœurs, le fruit que nous sommes appelé à porter et à offrir aux autres, c’est l’amour. En effet, seul l’amour reçu du Divin créateur peut nous aider à nous remettre en cause, à faire un véritable examen de conscience pour regarder en face nos limites, nos faiblesses, nos fautes, nos péchés avec responsabilité et échapper au venin de l’hypocrisie.

Aussi, chers amis du Christ, c’est seulement dans la charité que nous pouvons accueillir notre prochain comme il est, et ainsi être pour lui un véritable guide. Mais aurons-nous ce courage de nous arrêter pour regarder d’abord à notre propre cœur ? Aurons-nous ce courage de nous laisser former dans la vérité et dans l’amour par le Seigneur ? Le carême qui s’annonce est un temps favorable pour la conversion de notre cœur.

Bon dimanche à tous et fructueux Carême 2019

Par le père Roger Ettien